Liste des soldats et officiers inscrits sur le monument aux morts de la commune
Vous pouvez filtrer les noms selon leur date de décès.
Tous
1914
1915
1916
1917
1918
Après la guerre

Batlle Joachim

1915
silhouette2 Classe 1900 Soldat

Baudin Paul

1918
silhouette2 Classe 1905 Adjudant

Bernole Dominique

1915
silhouette2 Classe 1893 Adjudant

Brest Jean

1917
brest_j Classe 1917 Soldat

Deixonne Jules

1916
silhouette2 Classe 1915 Soldat

Fabreg(u)a Joseph

1916
silhouette2 Classe 1913 Soldat

Giralt Michel

0000
silhouette1 Classe 20

Husson Louis

1918
silhouette2 Classe 1897 Capitaine

Lafage Pierre

1916
lafage_p Classe 1894 Soldat

Laporte Jean

1914
silhouette1 Classe 1908 Soldat

Lhoste Emmanuel

1918
silhouette2 Classe 1904 Soldat

Maillol Jean

0000
silhouette1 Classe 20 Soldat

Martin Pierre

1918
silhouette2 Classe 1916 Soldat

Parron Frédéric

1915
silhouette2 Classe 1916 Soldat

Torcatis Pierre

1915
silhouette2 Classe 1912 Soldat

Turie Joseph

1917
silhouette2 Classe 1904 Maréchal des Logis
Liste des soldats et officiers inscrits sur le monument aux morts de la commune
poilu Batlle Joachim né le 19 01 1880 à Villefranche-de-Conflent mort le 18 03 1915 à Beauséjour (51800) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1900 Soldat
poilu Baudin Paul né le 18 12 1885 à Villefranche-de-Conflent mort le 10 10 1918 à Bazancourt (51110) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1905 Adjudant
poilu Bernole Dominique né le 28 07 1873 à Villefranche-de-Conflent mort le 02 03 1915 à Castres (2680) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1893 Adjudant
brest_j Brest Jean né le 04 12 1897 à Villefranche-de-Conflent mort le 14 10 1917 à Vendresse-Beaulne (2160) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1917 Soldat
poilu Deixonne Jules né le 13 02 1895 à Villefranche-de-Conflent mort le 27 10 1916 à Douaumont (55100) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1915 Soldat

Jules Gilles Jean DEIXONNE est né le 13 février 1895 à VILLEFRANCHE-DE-CONFLENT. Il est le fils de Jean Gilles Deixonne et Marie Sola. En 1915, il est garçon de Café.

Incorporé à la fin de l’année 1914, il est affecté à la 17e section d’infirmiers militaires. En octobre 1915, il demande à passer dans un régiment d’active et arrive au 321e R.I. alors positionné dans le secteur de Soisson. Au printemps 16, le régiment est dans l’Aisne.

Mai 1916, le régiment est lancé dans l’enfer de Verdun. Début juin, il relève les survivants du 53e R.I. devant le fort de Vaux. Il va essayer de dégager la garnison encerclée, en vain. Après un bref repos, le régiment est au bois fumin. Le soldat DEIXONNE survit à l’enfer, aux bombardements continuels, aux attaques à la grenade. Fin juin, le régiment quitte Verdun pour les Vosges, où il va rester 2 mois.

Septembre 1916, le 321e est de retour à Verdun. Cette fois-ci, ce sont les Français qui ont l’initiative. La grande affaire aura lieu à la fin d’octobre. Le général Nivelle a prévu de frapper un grand coup : reprendre le fort de Douaumont. Le régiment fait partie de la 133e DI qui doit s’emparer de Fleury.

Le 24 octobre, le régiment est sur ses bases de départ. À 11h40, l’attaque générale est lancée. Les hommes sortent des tranchées et progressent rapidement. À 13h, le premier objectif est atteint. L’attaque se poursuit. Tout va très vite. Des éléments de la 23e compagnie parviennent même dans le fort de Douaumont. Il faut consolider les lignes, ravitailler les unités. Le 26, les Allemands règlent leur tir de barrage et occasionnent des pertes sérieuses. Le lendemain, le bombardement se fait encore plus violent. C’est ce jour, le 27 octobre que le soldat DEIXONNE est tué devant Douaumont. Il sera cité à l’ordre de la division et décoré de la croix de guerre avec étoile d’argent.

poilu Fabreg(u)a Joseph né le 02 03 1893 à Coll de Margo mort le 12 07 1916 à Beuvraignes (80700) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1913 Soldat
poilu-1914 Giralt Michel né le 00 00 0000 à mort le 00 00 0000 à () Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 20
poilu Husson Louis né le 10 11 1877 à Villefranche-de-Conflent mort le 05 12 1918 à Bordeaux (33000) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1897 Capitaine
lafage_p Lafage Pierre né le 15 10 1874 à Villefranche-de-Conflent mort le 20 07 1916 à Soyécourt (80200) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1894 Soldat

Pierre Jacques Joseph LAFAGE est né le 15 octobre 1874 à VILLEFRANCHE-DE-CONFLENT. Il est le fils de Jacques Lafage et d’Anne Morer, cultivateurs dans la commune.

En 1895, le conseil de révision l’ajourne suite à une fracture de la jambe droite. Après un nouvel ajournement, il est classé dans les services auxiliaires en 1897. Il sera par la suite dispensé des périodes d’exercices.

Le 3 octobre 1903, il épouse Marie Courty à Bouleternère. En 1906, il vit toujours à Villefranche, (au faubourg) avec son père Jacques, sa femme et son fils, Gaudérique, âgé de 2 ans.

Août 1914 : la guerre est déclarée. Pierre Lafage va avoir 40 ans, l’âge d’entrer dans la dernière période de ses obligations militaires : la réserve de l’armée territoriale. Mais les pertes sont trop importantes, on a besoin de tous les hommes disponibles. Le soldat Lafage est mobilisé et affecté à la fin de l’année 1914 au 126e Régiment d’Infanterie Territoriale (R.I.T.) de Perpignan. Les territoriaux (soldats de 35 à 40 ans) ne devaient pas combattre en première ligne, le 126e R.I.T est donc employé à des missions de surveillance de la frontière et des côtes, puis il est envoyé en Tunisie pour relever des régiments d’active.

Ce sera ensuite le retour en France et la découverte de l’univers des tranchées ; le 29 juin 1915, le soldat LAFAGE est affecté au 205e R.I.

En Juillet 1916, le 205e est sur la Somme et doit participer à la grande offensive qui doit amener la «percée». Il se prépare à lancer une nouvelle attaque, investir le bois de Soyécourt. Tout la nuit du 19 au 20, les artilleries se montrent actives. Alors que les deux bataillons se préparent, une violente attaque ennemie désorganise le dispositif. Le 6e bataillon s’élance seul, progresse rapidement mais doit ensuite se replier devant une violente contre-attaque à la grenade. Les combats sont acharnés, les pertes nombreuses. Le soldat Lafage y laisse la vie.

poilu-1914 Laporte Jean né le 02 07 1888 à Villefranche-de-Conflent mort le 26 12 1914 à Lombaertzyde (Belgique) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1908 Soldat
poilu Lhoste Emmanuel né le 12 05 1884 à Villefranche-de-Conflent mort le 04 04 1918 à Villefranche-de-Conflent (66500) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1904 Soldat
poilu-1914 Maillol Jean né le 00 00 0000 à mort le 00 00 0000 à () Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 20 Soldat
poilu Martin Pierre né le 12 11 1896 à Villeveyrac mort le 27 05 1918 à Saint Mard (2220) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1916 Soldat
poilu Parron Frédéric né le 25 10 1896 à Villefranche-de-Conflent mort le 09 03 1915 à Souain-Perthes-les-Hurlus (51600) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent, Céret
Classe 1916 Soldat
poilu Torcatis Pierre né le 06 03 1892 à Corbere mort le 17 01 1915 à St Eloi (Belgique) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1912 Soldat
poilu Turie Joseph né le 03 03 1884 à Saint-Paul-de-Fenouillet mort le 29 10 1917 à Villefranche-de-Conflent (66500) Inscrit sur le monument aux morts de
Villefranche-de-Conflent
Classe 1904 Maréchal des Logis